Logo Ostéopathe Paris 15

Déroulement


Comment se déroule une séance d'ostéopathie ?



Elle dure entre 45 minutes et une heure et se déroule en plusieurs étapes. D’abord l’anamnèse, durant laquelle l’ostéopathe fait préciser a son patient le motif de sa consultation ; les circonstances de survenue des douleurs ; leur contexte ; les facteurs aggravants, déclenchants et calmants ; ses pratiques sportives ; ses attitudes professionnelles... ainsi que ses antécédents traumatiques, médicaux, familiaux et chirurgicaux. C’est le moment de regarder d’éventuels examens complémentaires apportés par le patient : radios, IRM, échographies, ordonnances, carnet de santé...

L’observation

C’est le moment de l’examen de la posture du patient, de sa façon de se tenir debout, de marcher, de s’asseoir puis de se lever, de se tenir assis, de respirer.

Les tests médicaux

L’ostéopathe en fonction du motif de consultation, se doit de vérifier par des tests médicaux (orthopédiques, neurologiques, palpatoires…) que la prise en charge de son patient est bien possible. Si ces tests se révélaient positifs alors le patient serait réorienté vers un médecin.

Les tests ostéopathiques

À la suite de l’observation et des tests médicaux, le praticien procède à des tests ostéopathiques, visant à trouver l’origine de la symptomatologie du patient dans des restrictions de mobilité au niveau articulaire, musculaire, ligamentaire, viscéral, crânien. Il recherche des zones de tensions, des stases veineuses et lymphatiques. À la fin de ces tests, l’ostéopathe pose un diagnostic ostéopathique.

Le traitement

À l’issue de ces différentes étapes l’ostéopathe décide quelles structures traiter, et quelles techniques employer afin de corriger les déséquilibres causant les douleurs correspondant au motif de consultation du patient. Pour traiter son patient, l’ostéopathe possède une multitude de techniques lui permettant d’intervenir sur les différentes structures du corps, et de s’adapter à l’âge du patient, ses symptômes, son état psychologique, sa personnalité, son histoire médicale.

Les techniques employées:

La technique HVBA (Haute Vélocité Basse Amplitude) ou thrust, les techniques de paramètres mineurs, les techniques myotensives visent à restaurer la mobilité des articulations du système musculo-squelettique. Les techniques viscérales sont utilisées lors de troubles fonctionnels d’organes ou de viscères. Les techniques crânio-sacrées visent, à l’aide d’une palpation très fine, à restaurer la micro-mobilité des pièces osseuses crâniennes et l’intégrité de l’ensemble fonctionnel crâne-sacrum. Les techniques fasciales permettent de restaurer la mobilité des fascias (tissus de recouvrement présents sur l’ensemble du corps)